Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Remords sur mon accouchement

Grossesse, accouchement, naissance, adoption, hypermédicalisation ...
Répondre
marguerite
Messages : 2
Enregistré le : 14 mars 2019, 06:00

Remords sur mon accouchement

Message par marguerite » 14 mars 2019, 20:07

Bonsoir,

J'ai beaucoup de remords sur mon accouchement et je regrette profondément d'avoir fait confiance dans la maternité d'un hôpital public.
Je n'avais pas vraiment réfléchi à mon accouchement, je savais que je voulais une péridurale pensant que je n'aurais pas la force et le courage d'accoucher sans. Je me fiais à l'équipe médicale qui m'accueillerait le jour J. Quand j'ai ressenti mes premières contractions, j'ai eu très mal de suite, je l'ai signalé et l'on m'a posé une péridurale alors que je n'étais dilatée qu'à 2. Et puis on m'a laissé là sur le lit d'hôpital avec mon cathéter. On venait de temps en temps voir si j'allais bien. La dilatation a pris environ 15 heures. Puis à un moment on est venu me dire que c'était le moment d'accoucher, on m'a mise sur le dos, les pieds dans les étriers et l'on m'a demandé de bloquer ma respiration et de pousser. Ne sentant rien, je n'ai pas réussi à pousser comme il fallait pour sortir la tête de mon bébé et une gynécologue est arrivée avec une ventouse. Ma fille n'a pas eu le crâne déformé, elle allait "bien" en apparence. Il me l'ont laissé 5 minutes puis l'ont habillée et ont essayé de la mettre au sein mais elle rejetait sa tête en arrière et refusait de téter. J'ai dû faire beaucoup de tire-lait et elle n'a pris le sein qu'au bout de 15 jours 3 semaines.

Je ne comprends pas pourquoi on ne m'a pas posé une péridurale faiblement dosée en me disant "la péridurale est très peu dosée, on commence comme ça, pour voir si vous arrivez à supporter vos contractions, vous avez BESOIN de ressentir vos contractions et de RESTER MOBILE pour que le travail avance bien, si c'est encore trop douloureux pour vous, on mettra une dose plus forte". Je ne comprends pas pourquoi on n'est pas venu m'expliquer ce que je devais ressentir, qu'est-ce que je pouvais essayer de faire pour savoir quand serait le bon moment de pousser, etc... Je ne comprends pas pourquoi l'on nous fait toujours accoucher sur le dos sachant que cette position est mauvaise, pourquoi ne m'a-t-on pas fait essayer à quatre pattes, sur le côté ?
Je ne comprends pas non plus pourquoi l'on ne m'a pas laissé mon bébé en peau à peau deux heures pour le laisser réclamer le sein tout seul.

Vous allez peut être me dire que je n'avais qu'à le faire moi même, mais à ce moment là je n'avais plus de cerveau, je me rends compte que je n'étais plus capable de réfléchir et que j'étais terrorisée à l'idée de faire passer bébé par voie basse.

Si j'ai un deuxième enfant, je serai beaucoup plus avertie et beaucoup plus active dans mon accouchement. Mais je regrette profondément cet accouchement qui me laisse un goût amer. J'aurais pu éviter d'être déchirée, j'aurais pu éviter la ventouse à mon bébé, j'aurais pu éviter de faire durer le travail si longtemps à mon bébé, j'aurais pu ressentir mon bébé passer... J'aurais pu éviter d'avoir une hémorroïde. J

J'ai aussi un sentiment d'échec, car mes soeurs ont toutes accouché sans instrument et ont toutes réussi leur allaitement. C'est aussi sûrement pour ça que je ne me posais pas vraiment de question et que pour moi ça se passerait comme pour elles, sauf que ça n'a pas du tout été le cas. Elles non plus ne sentaient rien mais elles ont sorti leur bébé sans problème.

Héra
Messages : 686
Enregistré le : 30 oct. 2016, 11:05

Re: Remords sur mon accouchement

Message par Héra » 14 mars 2019, 21:03

Bonsoir Marguerite,

Bienvenue par ici, c'est bien que tu puisses mettre des mots sur tes ressentis, ici il ne seront jamais jugés et la bienveillance et l'écoute t'aideront à avancer. Comment te sent tu avec bébé? As tu un lien qui s'est crée avec lui? Pour ce qui est de l'accouchement, n'oublie pas que chacun est différent et peut être que ton bébé pour x ou y raison avait du mal à passer. Je comprends ton questionnement, j'en ai eu aussi beaucoup ;-) cependant essaye d'etre douce avec toi même de te dire que c'est ainsi mais que cela ne doit pas te gâcher la suite. Même mis au sein tout de suite ou laissé en peau à peau certains bébés ont du mal à téter (j'en connais qq chose ;-) ) et si les premiers instants sont ultra important essaye de ne pas y attacher non plus une trop grande importance (je sais c pas si simple...) pour te libérer de ce ressenti et si tu trouves qu'il deviens trop lours pourquoi ne pas en parler avec un psy ils pourraient t'aider à décrypter ton ressenti?
En tous les cas encore bienvenue
plien de courage
héra

marguerite
Messages : 2
Enregistré le : 14 mars 2019, 06:00

Re: Remords sur mon accouchement

Message par marguerite » 15 mars 2019, 07:45

Je me sens assez bien avec mon bébé. Ca a été quand même compliqué notamment à cause des difficultés d'allaitement. Et puis quand un accouchement est "subi" c'est compliqué de vivre pleinement les débuts avec son enfant. J'en veux au corps médical et je m'en veux. Je sais que des femmes subissent des accouchements bien plus difficiles mais je pense que l'on pourrait éviter beaucoup de désagréments avec un corps médical plus respectueux et à l'écoute des femmes qui accouchent. Mon bébé a parfois eu des crises de détresse, ses cris retournaient l'estomac, je pense que c'est parce que je ne lui accordais pas assez d'attention. Ses crises ne sont pas fréquentes, mais elles surviennent parfois, et me rappellent que je dois davantage m'occuper de bébé. En tout cas j'ai toujours eu et j'ai toujours en tête que je dois profiter de bébé dans l'instant présent et mettre de côté mes ratés. Après je pense que c'est important de faire le point pour ne plus vivre ce qui nous a déplu.

hirondelle
Messages : 5634
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Remords sur mon accouchement

Message par hirondelle » 15 mars 2019, 10:36

Bonjour Marguerite
Bienvenue parmi nous. Ici tu peux venir déposer ton trop plein sans criante de jugement.
Dommage cet accouchement regretté.
Avais tu suivi les cours de préparation à la naissance?
Pourquoi à aucun moment tu n'as pû dire ce que tu souhaitais, ce que tu pensais (et surtout à ton arrivée dans cette maternité et même avant lors de tes consultations), ce que tu savais sur les pratiques ( positions, peau à peau...)?
N'as tu jamais rencontré pendant ton accouchement un membre du personnel qui t'aurait inspiré confiance pour échanger?
Même si tu étais pétrifié par la douleur au départ, il me semble que quelqu'un aurait du chercher à parler de ton ressenti.
Je pense qu'il serait important de prendre un RDV avec la cadre de santé su service pour en parler.0 Ce n'est pas faire un procès à quiconque mais pour améliorer les pratiques et toi pour comprendre. Peut être qu'il y a des raisons à tout cela (mais pas sûr) mais il est important de savoir. Le cadre de santé n'est pas là pour te juger mais pour faire avancer son équipe et le dialogue fait partie de la prise en charge.
marguerite a écrit :
14 mars 2019, 20:07
'ai aussi un sentiment d'échec, car mes soeurs ont toutes accouché sans instrument et ont toutes réussi leur allaitement. C'est aussi sûrement pour ça que je ne me posais pas vraiment de question et que pour moi ça se passerait comme pour elles, sauf que ça n'a pas du tout été le cas. Elles non plus ne sentaient rien mais elles ont sorti leur bébé sans problème.
Haut
Chaque histoire est singulière... Elles n'ont pas plus de valeur que toi au regard de leurs accouchements. Une maman hier me disait que pour son 4ème, elle avait eu une césarienne alors que les 3 premiers s'étaient déroulés vite et sans problème. Comme quoi, rien n'est jamais gagné, ni programmable. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir.
Rien n'est jamais gagné d'avance, rien ne peut se prévoir... se faire confiance est essentiel pour faire face.
Pendant la grossesse, nous pouvons tout aussi bien rêver de l'idéal (pour l'accouchement, pour l'enfant...) mais aussi tout imaginer en noir et avoir peur de tout. Le rêve est souvent loin de ce qui se passe concrètement. Il est important d'être bien accompagné pour justement faire face à ces petits grains de sable.
marguerite a écrit :
15 mars 2019, 07:45
j'ai toujours en tête que je dois profiter de bébé dans l'instant présent et mettre de côté mes ratés
Mettre de côté, ce n'est pas se débarrasser du problème, c'est plutôt laisser la place pour reporter le mal être.
Tu dis "mes" ratés! Donc au fond tu culpabilises .... probablement de n'avoir pas pu, pas su parler...

Un psychologue pourrait aussi t'aider à reprendre confiance en toi suite à cet événement traumatique.
Il est important que tu ne restes pas dans cette tourmente.

Qu'en penses tu? :hello:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

Répondre