Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Difficulté paternelle, la vie à deux, à trois et la famille ...quand la difficulté maternelle surgit.
NicoM
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2019, 08:59

Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par NicoM » 20 août 2019, 03:33

Bonjour les Mamans et les PAPAS.

Voilà, je suis un nouveau papa et je n'y arrive pas.... J'ai cherché des témoignages d'autres papa mais j'en trouve que très peu... Donc je me suis dit peut-être que les mamans peuvent m'aider.

Alors pour me présenter, je m'appelle Nicolas et j'ai 33 ans. De 2015 à 2017, j'ai vécu au Japon ou j'ai rencontré une superbe japonaise. En 2017, je suis retourné en France et nous nous sommes mariés en 2018 puis elle est tombée enceinte. Ma femme ayant beaucoup de mal à vivre en France, elle est repartie vivre au japon. Nous avons été séparer (géographiquement) 4 mois et Je l'ai suivi, à Tokyo, depuis le mois de janvier. De là, nous avons vécu ensemble jusqu'à fin février puis elle est retournée vivre chez sa mère (à 500 km) pour finir sa grossesse (différence culturelle). Mon fils est arrivé dans notre vie le 26 mai 2019, j'ai pu assister à l'accouchement et je suis resté une semaine avec elle pour m'occuper du bébé et la soutenir. Je suis ensuite retourné à Tokyo et elle est restée vivre chez sa maman encore un mois jusqu'à la fin juin.

J'ai donc en tout et pour tout passé environ deux mois au milieu de sa grossesse et une semaine avec notre fils. Je dois avouer que j'ai compté les mois nous séparant de la naissance comme une fatalité. Je n’ai jamais trop aimé les bébés et toujours eu peur de m'en occuper seul...

Depuis l'arrivée du bébé dans l'appartement, quelque chose c'est cassé dans ma tête. J'ai commencé à me poser pleins de questions sur moi et sur mon avenir. Suis-je vraiment prêt à avoir un bébé ? Veux-je vraiment resté vivre au japon, loin de ma famille ? Vais-je réussir à m'adapter? (je parle très peu japonais donc peu de relation et connais que peu de français ici) ? Vais pouvoir supporter financièrement un bébé? Ne suis-je pas en train de regretter ma vie d'avant ? Ma femme n'a-t-elle pas juste profiter de moi pour avoir un bébé ? J'ai même pensé à nous séparer et rentrer en France comme une fuir, mais je ne veux pas laisser mon petit bonhomme et j'aime ma femme... D'autres pensés plus sombres également... Des pleurs.... Des angoisses arrivant le matin aux réveils et disparaissant lentement le soir... Une perte d'appétit et de poids...

J'en ai parlé à ma femme et je suis allé voir un psychothérapeute qui m'a dit que cela et normal et que l'on ne devient pas papa du jour au lendemain, que cela prend du temps et diminuera avec la fatigue, que c'est un apprentissage et qu'il faut laisser le temps au temps. Elle m'a donné de la médecine chinoise pour rééquilibrer mes émotions. J'ai également beaucoup parler avec mes parents et mes sœurs qui sont mamans. Au bout d'environ 3 semaines, les choses commencés à rentrer en ordre (nous avons même diminuer les doses avec la psychothérapeute).... Plus de questionnement, plus d'angoisses, je pensais que c'était terminé. Je profitais de mon petit garçon le soir en rentrant du travail pour le bain et quelques biberon et couches et je jouais avec lui. Le voir sourire et grandir me faisait tellement de bien, ses premiers areu, son premier rire….

Mais voilà, car il y a un mais, j'ai eu une semaine de vacances qui a commencé le 10 août et à partir de la veille au soir, tout m'est revenu dans la figure, les angoisses et les questionnements, que se passera-t-il s'y nous devons nous séparer? Comment éduquer un enfant dans un pays si différent culturellement ? Mon petit Loulou parlera-t-il français, pourra-t-il communiquer avec mes parents, ma famille ? Est-ce que j'aime mon fils ? Comment sait-on qu'on aime un bébé ? Pleins de questions sur l'avenir qui en appelle d'autres.... Ce qui m'a fait m'éloigner de mon petit Loulou, ma compagne m'a expliqué que si je ne faisais pas plus d'effort, elle retournerait chez sa mère pour avoir un peu d'aide, j'ai donc repris les couches et les biberons et j'essaye de m'en occupé plus le Week end (c'est épuisant un petit bébé et elle doit pouvoir se reposer aussi).

Donc voilà ou j'en suis actuellement, je revois la psychothérapeute aujourd'hui. Mais pourquoi celà m'arrive à moi, n'ai-je pas le droit aussi au bonheur... Si je dois prendre des antis dépresseurs, serais-je dépendant?

Je dois encore ajouter, que j'ai fait de longues études (8 ans après le bac) et que je n'ai toujours pas de CDI après 5 ans. Que ma femme ne travaille pas car je ne me sens pas capable pour l'instant de m'occuper de notre fils seul toute une journée le week-end.

Pour finir, merci d'avoir lu ce long pavé (ça fait du bien d'écrire, les larmes me sont montées plusieurs fois au yeux).

Si des personnes veulent partager, ou si des papa se retrouve dans des situations similaires (expatriation, dépression...), je serais ravie d'échanger.

Nico, un papa perdu.

hirondelle
Messages : 6399
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par hirondelle » 20 août 2019, 21:11

Bonsoir Nico

Bienvenu parmi nous. Ici tu peux venir déverser ton trop plein sans crainte d'y être jugé.
La prévalence de la difficulté maternelle est de 15 à 20% et la difficulté paternelle de 10%. Donc tu peux constater que tu n'es pas seul à vivre ce chamboulement. C'est très courageux de venir échanger avec nous. Je pense que peu d'hommes osent.

Il est important dans un premier temps de retourner voir ton thérapeute. Il y avait eu de bons résultats alors il n'y a pas de raison.

L’éloignement de ta famille est un facteur qui peut être déclenchant en dehors de tous les doutes que peuvent percevoir tous les jeunes papas, notamment dans les soins et les interactions avec bébé.

Ta compagne serait elle d'accord pour venir présenter bébé en France pendant tes congés? Elle devrait comprendre ce besoin que tu as.
NicoM a écrit :
20 août 2019, 03:33
Est-ce que j'aime mon fils ?
Tout est dit dans ta réplique suivante:
NicoM a écrit :
20 août 2019, 03:33
Le voir sourire et grandir me faisait tellement de bien, ses premiers areu, son premier rire….
Ton état dépressif te fait douter de toi mais ce sont des messages erronés dus à l'angoisse excessive.
Tu es né père il y a seulement quelques mois: c'est donc un apprentissage, une découverte de tous les jours.

Un papa nommé Esteban a un post sur le forum. Son histoire est différente de la tienne mais peut être pourriez vous aussi vous épauler.

Bien sûr nous continuons à échanger avec toi pour essayer d’apaiser ta tourmente bien légitime.

Que t'as dit ton thérapeute?

Ne vous serait il pas possible de voir un thérapeute avec ta conjointe pour essayer de vous rapprocher au delà des cultures?

Dans l'attente de te relire :hello:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

NicoM
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2019, 08:59

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par NicoM » 21 août 2019, 10:24

Bonjour hirondelle et merci pour ton soutien.

Alors je suis aller chez la psy. J'ai vu le médecin plutôt avec qui j'ai un peu parlé et qui m'a prescrit du seroplex. J'en ai pris 10mg hier et le nuit a été vraiment dure. Beaucoup d'insomnie mais le pire a été au réveil où j'ai fait un malaise (sueur et évanouissement) donc direction les urgences mais rien de grave je suis déjà rentré.
Je suis super fatigué...
J'ai rappelé le médecin qui m'a dit de prendre 5mg cette nuit, on verra bien...

On retourne en France en décembre pour le présenter à ma famille.

Je vais essayer de trouver Esteban.

Merci encore.

hirondelle
Messages : 6399
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par hirondelle » 21 août 2019, 21:42

ah oui la prise d'antidépresseur peut être difficile au début avec notamment majoration de l'anxiété.
Commencer par une dose plus faible va peut être être supportable. Je l'espère....
Si tu constate une majoration des angoisses, rappelle ton médecin .
Il devrait te prescrire un anxiolytique pour apaiser ces sensations des premières semaines.
Des anxiolytiques sont en général prescrit au début puisqu'on sait que les 3 premières semaines peuvent être difficiles.
Peut être non t ils pas les même habitudes là bas... mais insiste.
Il me semble que tes premiers symptômes ont été très forts.

Malgré le médecin et la prescription, ce serait bien que tu consulte une ou un psychologue pour parler de ce que tu ressens, de tes émotions, des difficultés avec bébé mais aussi avec ta conjointe... Cette différence de culture doit être accompagnée dans ton cas.

Chouette ce retour en décembre. Ce sera une bouffée d'oxygène.

Pour Esteban , essaie d'envoyer un MP peut être.

J'attends des nouvelles de tes prochains jours avec le traitement :hello:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

NicoM
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2019, 08:59

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par NicoM » 23 août 2019, 02:43

Merci Hirondelle pour tes conseils,

En passant à 5mg, ça à l'air de passer mieux. Plus de vertige mais pas mal de fatigue...
Niveau dépression c'est un peu les montagnes, par moment ça va et d'autre moment ça va pas. Je prends de la médecine chinoise contre l'anxiété pour équilibrer mes émotions, j'ai l'impression que ça fonctionne.

Pour ce qui est du psy, c'est compliquer à l'étranger.... J'ai demandé à ma soeur de regarder si elle ne pouvait pas voir avec son psychologue en france, s'il accepterait des consultations par skype. Ca peut surement m'aider.
Après j'essaye de faire un travail sur moi même, comprendre d'où vient ce mal être depusi l'arrivé de Louis. Mes parents sont de super parents, peut être ais je peur de ne pas être à la hauteur. Egalement la solitude peu jouer, bien que j'apelle mes parents et mes frères et soeurs quasiment tout les jours.

Merci de ton soutient.

hirondelle
Messages : 6399
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par hirondelle » 25 août 2019, 21:27

Ta fatigue vient probablement plus de la dépression que du traitement....
Les nerfs retombent peut être un peu aussi ce qui peut faire que tu te sentes abattu.

Des psychologues pratiquent par Skype. Ce serait super.
NicoM a écrit :
23 août 2019, 02:43
Après j'essaye de faire un travail sur moi même, comprendre d'où vient ce mal être depusi l'arrivé de Louis. Mes parents sont de super parents, peut être ais je peur de ne pas être à la hauteur.
Des parents que l'on trouve irréprochable peut en effet induire un sentiment d'infériorité. Tu ne fera pas moins bien qu'eux mais plutôt différemment.
Tes conditions actuelles doivent être bien différentes de ce que tu as connu dans ton enfance.
l'éloignement, la différence de culture, une conjointe sans doute pas assez à ton écoute (quelque chose qu'elle ne comprend peut être pas) sont autant de facteurs déclenchants.... l'accumulation ça fait beaucoup.
Les contacts téléphoniques c'est top mais ce ne sont pas des relations physiques dont on à besoin de temps en temps.

Que dit ta compagne de tout ça?
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

NicoM
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2019, 08:59

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par NicoM » 27 août 2019, 02:46

Merci Hirondelle.

J'ai trouvé une psychologue spécialiste pré et post natalité sur Tokyo. Elle est française, je lui ai écrit mais j'attends toujours sa réponse. Elle était en France avant.

Tu as s'en doute raison, pleins de facteurs déclenchant, l'éloignement, ne pas parler la langue encore, le mal du pays, la peur de ne pas pouvoir m'adapter et devoir quitter ma femme et mon bébé. Peut être en voyant ma famille de visu, il se produira un déclic en décembre, je l'espère. Et bon, cela fait 8 mois que je suis là, je ne peux pas reconstruire toute une vie et m’intégrai complétement en si peu de temps. Et je ne veux pas être complétement intégré, je veux rester avec ma part de France qui vit en moi et qui fait ma différence.

Pour ma compagne, elle comprends ma situation, être loin de son pays et de sa famille, ainsi que la solitude c'est difficile, elle l'a vécu quand nous vivions en France. Mais par moment, elle a du mal aussi, elle est loin de sa famille et s'occupe du bébé seule la journée. Elle aimerait retravailler donc on commence a regarder un peu pour les crèches. J’essaie de prendre le relais avec bébé un maximum le soir quand je rentre du travail (le bain et les biberons) et souvent ça me du bien :) Des bisous, des câlins, des je t'aime. Mais le matin, souvent l'angoisse revient....

C'est une maman fantastique, je lui dit tout les jours. Après, il y a forcement des moments plus tendus principalement du a des erreurs de compréhension entre elle et moi et des différences culturelles. Mais bon tout couple a des petits moments tendus de temps en temps...

Je voudrais te remercier Hirondelle et te dire au combien j'apprécie le temps que passe pour répondre à messages. Je penses que peu de personnes comprennent la dépression maternelle chez les femmes et peut être encore moins chez les hommes. Peu d'Homme parlent de leur peurs et de leurs angoisse de devenir Papa, je n'en ai pas honte. Ce sentir soutenu est vraiment réconfortant.

Avatar du membre
Polka
Messages : 893
Enregistré le : 18 févr. 2018, 17:12

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par Polka » 27 août 2019, 08:19

Bienvenue parmi nous Nico :)
Je dois avouer que j'ai compté les mois nous séparant de la naissance comme une fatalité.
Oh j'ai connu ça moi aussi... Y a-t-il un compte à rebours plus angoissant qu'une grossesse? Je crois qu'il y a plus de parents qu'on ne le pense qui ressentent ça, mais peu osent le dire...
J'ai même pensé à nous séparer et rentrer en France comme une fuite, mais je ne veux pas laisser mon petit bonhomme et j'aime ma femme...
Tu sais je crois que cette pulsion de fuite est commune à presque tous les témoignages ici.
Moi je m'imaginais laisser mon compagnon et ma fille, changer de ville, prendre un studio et tout recommencer. Pour me sentir libre à nouveau.

Cette impression de ne plus pouvoir "échapper" à la parentalité est selon moi non pas le propre des parents indignes, mais des parents ultra responsables. Qui ont tellement conscience de combien leur vie a changé face à cette nouvelle responsabilité, qu'ils sont effrayés. Et on a le droit de trouver tout ce bouleversement effrayant, ça n'est pas rien dans une vie!
que l'on ne devient pas papa du jour au lendemain, que cela prend du temps et diminuera avec la fatigue, que c'est un apprentissage et qu'il faut laisser le temps au temps.
Oh je l'ai entendu souvent ce discours là :)
Et je n'y croyais pas. Je pensais ne jamais me faire à cette vie... Et j'avais tort. Mais à cette période de ma vie je ne réalisais pas à quel point ma fille allait me montrer le chemin de la parentalité. Il suffit de les prendre par la main et de se laisser guider, tu sais...
"Si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde..."
Antoine de St Exupéry - Le Petit Prince

hirondelle
Messages : 6399
Enregistré le : 05 févr. 2014, 23:55

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par hirondelle » 27 août 2019, 17:10

Merco Polka de rejoindre notre conversation...

Nico, je vois que malgré la difficulté tu as une complicité avec ton épouse, C'est beaucoup...les tensions font parties des couples également. La difficulté parentale en rajoute.

Trouver un équilibre dans ce genre de nouvelle vie, loin de chez toi, peut mettre du temps (et encore plus avec un bambin sans doute).
Malgré tout, ce bambin t'apporte beaucoup de bonheur malgré ton mal être. Tu apprécies les moments avec lui. Ce sont bien ces moments qui vont te porter vers un mieux être. Le suivi va t'y aider.

J'espère que la psychologue va te répondre. Relance si elle tarde trop. Ce serait génial.... De plus elle connait les 2 cultures, un vrai plus.
NicoM a écrit :
27 août 2019, 02:46
Je penses que peu de personnes comprennent la dépression maternelle chez les femmes et peut être encore moins chez les hommes. Peu d'Homme parlent de leur peurs et de leurs angoisse de devenir Papa, je n'en ai pas honte.
Je dirais même plus: qui peut comprendre ce mal être sans l'avoir vécu....
C'est difficile chez les mères mais pour les hommes encore plus compliqué. Depuis la nuit des temps, l'homme doit être fort, ne pas montrer ses émotions.... signe de virilité .... et pourtant, leur part de modèle de paternité et maternité sont mises à mal également.... ça avance mais pas assez... Combien d'hommes fuient pendant la grossesse et après... il s'agit bien de difficulté paternelle pourtant... mais les langues sont liées... hélas!

Heureusement, tu as une réflexion sur ce qui te touche et cela va te porter :super:
Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse … Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental ...Toutes ces choses fondamentales
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental ...Ce sont les choses fondamentales

bbdamour1989
Messages : 4343
Enregistré le : 29 déc. 2012, 09:40

Re: Daddy blues? Dépression? Expatriation...

Message par bbdamour1989 » 27 août 2019, 20:08

Bonjour Nico bienvenue ici
Mon petit frère a eu des angoisses quand ma nièce est née.
Fairede la sophrologie va sûrement t aider chez lui ça à marche en tout cas. Je vois que tu cherches de l aide c est une bonne chose. Avoir ta femme qui a l air compréhensive aide également. Bref tu es bien entouré.
As tu trouvé le post d esteban? Être en contact avec un papa qui vie a peu près la même chose que toi peut t aider à relativiser .
Le lien avec ton fils a l air d être créé c est une très bonne chose .
Le fait que tu évoques l éducation de tes parents peu etre une piste .
Tu sais il n y a pas de mode d emploi et tu as eu le courage de venir ici bravo très peu d homme le font .
Ne te mets pas la barre trop haute
Au plaisir de te lire
j ai été stupide de penser que je ne pourrais pas l aimer car avec le temps il est devenu irremplacable a mon coeur Stahn
Thomas mon bébé pansement de la maternité pourtant un BABI
Hugo Une fin de grossesse difficile moralement fini en déclenchement

Répondre