Toute demande d'inscription doit être envoyée par mail à cette adresse : forum@maman-blues.fr, en précisant le pseudonyme sous lequel vous désirez être identifiée sur le forum (afin de protéger votre anonymat).
Bien à vous.

Me voilà ici..

Répondre
Laetitia2018
Messages : 3
Enregistré le : 19 août 2018, 18:57

Me voilà ici..

Message par Laetitia2018 » 19 août 2018, 21:49

Bonjour,
Je me decide enfin à franchir le cap et à poster un message ici..
Petite présentation, Laetitia, 33 ans, deux beaux garçons de 4 et 6 ans pleins de vie, mariée depuis quasiment 10 ans à un homme que j'aime mais pour lequel je peux parfois ressentir une vive haine à son encontre...
Nous ne nous étions quasi jamais disputés avant d'avoir nos enfants...
Notre premier a été très attendu (plusieurs Fiv) et donc très investi. Ayant eu le temps de l'attendre, j'ai eu le temps de me documenter, de m'informer et j'ai choisi le chemin du maternage.
Nouvelle dans une autre régions, avec ma grossesse et mes (nos) choix d'éducation (allaitement, portage, moticite libre, éducation bienveillante,etc) j'ai fait de super rencontres amicales qui me portaient au quotidien. Je me sentais bien et heureuse. Lorsque je suis tombee enceinte de notre second ((totale surprise) de gros doutes m'ont envahis mais, portée par ses nouvelles amies, plus sûre de moi en tant que mère, j'arrivai a avoir confiance et si désaccord j'arrivais a emmener la discution avec mon mari. Si nous étions pas d'accord on arrivait à dialoguer. Forte de mes lectures et au quotidien 24h/24 avec les enfants je crois qu'il m accordait plus de crédibilité qu'à ce jour.. où je faisais passer le message d'une meilleure manière ?Bref..
‌. Heureuse dans mon quotidien mais loin de ma (nos)famille(s) nous avons fait le choix de nous rapprocher de notre région d'origine en 2015. J'ai repris le travail... ce fu rude... Lâcher mes bébés (bon, 3 et 1 ans c'est encore des bébés hein... ?), Reprendre mon job (que j'aime mais qui est psychiquement très prenant/ éducatrice aupres de mineurs delinquants et en danger) et perdre mon quotidien avec les copines qui partageaient les même doutes et Questionnement que moi dans la même philosophie d'éducation...
Oui j'ai retrouvé ma famille, certains amis d'enfances mais j'ai l'impression que j'ai peu a peu perdu mon identité de mère que j'adorais. J'étais fière de moi, de mon action auprès de mes enfants, je ne le suis plus... Je doute... Mon 6 ans, très éveillé, perspicace qui était adorable, a aujourd'hui des comportements exécrables (insultes, menaces, frape, dit qu'il aimerait que je sois morte...), Il s'en veut ensuite et s'excuse mais il va de plus en plus loin... Je sais qu'il est jeune pour gérer ses émotions, d'autant plus que je pense qu'il est un hypersensible mais je ne sais plus comment réagir
Je n'ai pas/plus la force/motivation pour lire des bouquins d'éducations , mon mari devient de plus en plus dur et je ne le supporte pas mais je ne suis plus assez documenté pour vraiment lui tenir tête en ayant de quoi argumenter.
Je me sens si seule... J'avais tenté de faire d'autres rencontres amicales mais pour le moment ce n'est que des rencontres superficielles, mes amies d'enfances, j'ai pas envie de me montrer fragile, idem pour ma famille, je suis celle qui va bien, qui positive, mais parfois j'en peu plus .. comme ce soir...
J'ai beau tenter de parler avec mon mari (le seul qui sache qui je suis vraiment, qui connait mes doutes, mes craintes) mais en ce qui concerne les enfants, nous n'arrivons pas à avancer'. Oui on parle, il dit qu'il va faire des efforts... ça dure quelques jours puis ça repars.. Je suis trop laxiste selon lui et pour moi.. son attitude amplifie l'agressivité de mon fils.. bref, on est face au mur et j'en peu plus!
Parfois ça va mieux mais là, en congé depuis 15 jours j'ai l'impression que nous devenons des étrangers qui s'opposent constamment.. et j'en ai assez!
En parler avec lui c'est déjà fait mais rien ne change sur la durée.. Je l'aime mais cette situation conflictuelle régulière avec lui, les enfants, la maison a gérer, le boulot, j'en ai marre !
Mis a part ça s'est un papa merveilleux, qui sait malgré tout parfois se remettre en question mais notre grand s'affirme de plus en plus et nos visions de l'éducation n étant pas les même j'ai peur pour l'avenir..
Je ne parle pas de notre second car mm si parfois il nous rend chèvre.. le comportement "symptômes"/problème vient principalement de numéro 1
Bref... Ce soir je me sens seule et triste.. c'est déposé ici..
Merci de m'avoir lu..

MC
Messages : 763
Enregistré le : 05 avr. 2012, 17:09

Re: Me voilà ici..

Message par MC » 20 août 2018, 12:28

Coucou Laëtitia,
En te lissant je me suis retrouvé, il y a quelques années.
Mon fils à 10 ans aujourd’hui et contrairement à toi, c’est lorsqu’il était petit, vers l’âge de 2 – 3 ans qu’il avait un très fort caractère, voulais taper, colères… Mon mari me trouvé trop laxiste et moi je le trouvais trop ferme et pareil je trouvais que plus il était ferme, plus mon garçon était agressif… J’ai lu aussi beaucoup de bouquins à ce sujet, mais j’ai fini aussi par abandonner…
Un jour on a eu une vrai discussion, on a compris tous les deux nos erreurs, mon mari m’a fait comprendre que mon laxiste « l’obliger » à être ferme quasiment en permanence avec lui, mais qu’il s’est rendu compte aussi que cela augmentait son agressivité, moi j’ai compris qu’il fallait que je sois moins laxiste, qu’il fallait que je sois ferme aussi par moment et ne pas céder… Ceci a été dur mettre en place, mais maintenant que l’on est sur la même longueur d’onde, ça se passe beaucoup mieux… Rien n’est gagné cependant, avec l’âge il y a en permanence des réajustements à faire, mais la vie en famille est beaucoup plus sereine ;)
Voilà ma petite expérience... Je ne sais pas si elle pourra d’aider mais j’avais envie de te la faire partager…

« Je sais qu'il est jeune pour gérer ses émotions »
Je lui dis régulièrement que je comprends et qu’il A LE DROIT d’être énervé, triste… mais que l’agressivité n’arrange rien, je préfère qu’il aille se calmer s’il en a besoin et ensuite on peut en parler s’il le souhaite …

Pourquoi n’oses-tu pas en parler à tes proches ? Parfois on se rend compte que les autres traversent ou on traversé des situations similaires à la nôtre, cela permet d’avoir des vraies relations avec les autres. Moi non plus je ne voulais pas me montre « fragile » avant, mais j’ai appris énormément des autres depuis que j’ai fait tomber le masque et me suis rapprocher encore plus de certaines personnes, notamment des collègues en ce qui me concerne…

Bon courage.

Laetitia2018
Messages : 3
Enregistré le : 19 août 2018, 18:57

Re: Me voilà ici..

Message par Laetitia2018 » 20 août 2018, 21:50

Bonsoir et merci pour ton retour.
Pourquoi ne pas en parler ? Par peur du jugement autant de la famille que de mes amis denfances. Avec nos choix d'éducation non conventionnels (ici) on ne nous laisse rien passer. Si je confie mes doutes, je laisse une porte ouverte aux jugements et je n'ai pas envie de me confronter a ça.
Avec ma mère j'en parle un peu, mais sans quelle mesure vraiment l'impact des tensions qu'il peut y avoir sur moi lors des désaccords avec mon chéri ( et pourtant je crois que c'est ce qu'elle meme a vécu/vit encore avec mon père)
J'ai toujours dit à mon mari que je ne voulais pas qu'on fasse comme mes parents (disputes ++++ même si grands amour)
On arrive a ne pas vraiment se disputer devant les enfants, ce qui est un mieux, mais la tension est là... Et ça ne me convient tout de mm pas

Aussi,je ne veux pas en parler car ce ne sont pas des sentiments que je ressens a chaque instant et si j'en parle, j'ai peur de figer la vision de mon interlocuteur sur ce seul élément de la relation avec ma famille..

Il n'y a qu'avec mes copines d'avant que je pourrais en parler, mais on se voit trop peu, se téléphone trop rarement et j'ai pas envie de ternir nos rares échanges avec mon blues.

Bravo pour votre avancer avec ton homme, ici c'est plus compliqué car pour moi, je ne suis pas laxiste du tout. Je pose les choses, les limites mais en tentant d'avoir un rapport bienveillant avec nos fils. Souvent je suis d'accord avec le positionnement de mon mari mais la forme qu'il met pour poser son autorité Me pose problème..

Hier soir je lui ai dit que j'étais pas bien en ce moment, que je me sentais vide. Il m'a écouté.. m a dit qu'il savait qu'il fallait qu'il change parfois sa manière d'agir mais rien de plus.. ce n'est pas un bavard.. et mm si je lui verbalisé mon besoin d'avancer ensemble dans notre parentalité , mes propositions restent lettres mortes. Si je lui demande de proposer autre chose, il n'a "pas d'idée"
Et voilà... On reste là...

Des jours ça va, comme aujourd'hui, pas de crise avec les enfants, ouf , mais jusqu'à quand ? A suivre..

MC
Messages : 763
Enregistré le : 05 avr. 2012, 17:09

Re: Me voilà ici..

Message par MC » 20 août 2018, 22:27

Trouver les bonnes personnes et le bon moment pour échanger sur ces points n'est pas evident, de mon côté, je sais qu'il est impossible d'échanger avec ma mère...

Tu arrives à lui dire ton besoin et il t'écoute, ça va avancer !!!
En général les hommes ne parlent pas beaucoup, je pense... ;) Mais lui dire ce que tu ressens est important, même s'il ne dit rien je penses qu'il va y réfléchir.

Retiens ces jours positifs, et pense aux bons moments en famille :coeur:

Répondre