Avertissement

Le site web de Maman Blues étant en cours de remaniement, il est possible que certaines pages n'apparaissent pas comme avant. Il ne devrait pas y avoir de dysfonctionnement pendant votre visite mais n'hésitez pas à nous signaler tout problème rencontré, par mail à webmaster@maman-blues.fr.

La transition à la parentalité est une transition importante dans le développement de l’adulte.
Dans notre culture occidentale, la naissance est un évènement de vie majeur. La maternité est idéalisée, mais elle entraîne aussi des remaniements psychiques importants.
La prise en compte de la détresse des parents figure comme l’une des missions de l’obstétrique nouvellement définie par les décrets d’octobre 1998 et figure également dans les missions des Commissions régionales de la naissance.
Des textes permettent aujourd’hui de dire qu’il faut donner une attention particulière aux femmes vulnérables pendant la grossesse. C’est un des nouveaux axes de la périnatalité moderne. L’expérience des psychologues est ici fondamentale pour soutenir les mères et leurs soignants, ne serait-ce que par leur connaissance des troubles psychiques ultérieurs chez l’enfant ou l’adulte.
Nous allons donc réaliser ce topo sur le baby blues et la dépression du post partum, en laissant de côté la psychose puerpérale, plus bruyante et mieux connue.


Pour lire la suite, cliquez pour télécharger le document complet en version pdf